Conseil Municipal du 9 février 2016

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013

{jcomments on}

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013 Le Conseil Municipal de la commune de Jouy-sur-Morin se réunira en mairie en séance ordinaire le

Mardi 9 février 2016 à 19h00

ORDRE DU JOUR :

  1. Bail de location de la maison d’habitation sise 6 rue du Bouloi

 


 

Notre COMPTE-RENDU :

Il est peu commun d’être invité à un conseil municipal avec un seul point à l’ordre du jour. Tout le monde a encore en tête le spectacle désastreux d’une réunion du début d’année 2015 avec pour seul sujet  » Dysfonctionnements au sein du Conseil Municipal ». Mais rien de tout ça, ou presque, au menu de ce soir. Le maire nous a réunis car il faut revenir sur une délibération du mois dernier. Pas de correction de la préfecture, juste un simple citoyen pas satisfait de l’orientation de la décision. Après une recherche miraculeuse dans les textes de loi, la majorité nous certifie être en capacité de louer un logement pas aux normes, si la commune s’engage à y faire de travaux pendant la location. Alors que nous, opposition, commençons à se poser des questions notamment : comment ce citoyen n’habitant pas à Jouy a été informé de la libération de ce logement avant même que les conseillers municipaux en soient informés, comment justifier en tel empressement sur ce sujet ; les adjoints et le maire nous expliquent que le bouche-à-oreille fonctionne si bien à Jouy que le futur locataire a pris contact naturellement avec Monsieur le Maire pour lui expliquer l’urgence de la situation … ( je passe les détails personnelles délivrés publiquement pendant la réunion). Rapidement, l’assistance monte le ton et nous accuse de vouloir laisser l’homme à la rue ! Bien entendu, il n’en est rien, nous ne souhaitons pas que la commune loue un logement dangereux, sans chauffage, et hors normes sans faire de travaux au préalable et surtout pas pendant une location.

J’exprime aussi mon souhait de voir les commissions réunies avant les conseils municipaux et les délibérations anticipés. Il est inutile de convoquer une réunion du conseil sur des points qui sont reportés ou pour décider de réunir une commission a posteriori. Nos collègues font semblant de ne pas comprendre, et nous obtenons comme simple réponse « c’est arrivé, et ça arrivera ». 

Nous votons : 3 CONTRE 1 ABSTENTION

Michael R.


COMPTE-RENDU officiel :

{jviewerjs images/PDF/CM20160209.pdf; width=100%; height=400px; fullscreen=1; info=cliquer ici pour telecharger le fichier %s}

 

Conseil Municipal du 22 décembre 2015

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013

{jcomments on}

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013 Le Conseil Municipal de la commune de Jouy-sur-Morin se réunira en mairie en séance ordinaire le

Mardi 22 décembre 2015 à 19h00

ORDRE DU JOUR :

    1. Approbation du compte-rendu précédent
    2. Tarifs des concessions de cimetière et espace cinéraire pour l’année 2016
    3. Tarifs de location du foyer communal pour l’année 2016
    4. Versement d’une prime à l’occasion d’une naissance – Année 2016
    5. Versement d’une prime à l’occasion d’un mariage – Année 2016
    6. Adhésion au Groupement d’Intérêt Public Maximilien
    7. Passerelle et Lavoir de la Tannerie – Demande de subvention auprès du Conseil Départemental de Seine-et-Marne
    8. Questions diverses

Notre COMPTE-RENDU :

Ce conseil municipal convoqué deux jours avant le réveillon de Noël, a délibéré sur le prix de location de la salle communale ainsi que sur les concessions des dernières résidences de nos disparus. La majorité municipale estime que notre foyer n’était toujours pas loué assez cher notamment l’adjoint en charge des finances qui évoque « le coût de la vie ». Nous sommes opposés à toutes augmentations tant que le foyer n’aura pas eu les travaux qu’ils méritent. Les habitués autour de la table, nous rappellent qu’une « chambre froide » a été investi il y a quelques années. Ce maigre achat ne pourrait expliquer une augmentation sur 2016. Idem pour notre cimetière, après un long de débat autour du pourcentage de l’augmentation, nous avons voté contre les 5% prévus car nous proposions 2% pour compenser l’inflation.
La délibération suivante a vu naître la première dissension au sein du conseil municipal. L’adjoint en charge des finances présentent la délibération dans le sens d’un maintien de la prime pour la naissance d’un jouyssien. Quelques voix s’élèvent, notamment de la majorité pour réclamer une augmentation symbolique. Nous abondons dans ce sens. Après le vote, 9 voix contre 9, et la règle française veuille que la voix du maire soit prépondérante en cas de scrutin public. Et surprise, Monsieur le maire vote pour l’augmentation ! L’augmentation de 2 est donc adopté de peu après beaucoup d’énergie. 

La prime pour le mariage reste inchangé à l’unanimité, Michael ROUSSEAU devient représentant suppléant de la commune au groupement d’Intérêt Public Maximilien. 

La commune, enfin demande une subvention auprès du Département pour les travaux de la Tannerie, tant attendu par les Jouyssiens, après de longues années d’attente. Les travaux devraient débuter au printemps 2016


COMPTE-RENDU officiel :

{jviewerjs images/PDF/CM20151222.pdf ; width=100%; height=400px; fullscreen=0; info=cliquer ici pour telecharger le fichier %s}

 

Conseil Municipal du 10 novembre 2015

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013 Le Conseil Municipal de la commune de Jouy-sur-Morin se réunira en mairie en séance ordinaire le

Mardi 10 novembre 2015 à 19h00

ORDRE DU JOUR :

  1. Approbation du compte-rendu précédent 
  2. Suppression de postes : 
    . Rédacteur principal de deuxième classe
    . Adjoint administratif de deuxième classe
    . Adjoint technique de deuxième classe à temps non complet
    . Adjoint technique de première classe 
  3. Modification du temps de travail de deux postes d’adjoints techniques territoriaux de deuxième classe 
  4. Indemnités de conseil 
  5. Créances en non-valeur – Budget unique 2015 de la Commune 
  6. Créances en non-valeur – Budget unique 2015 du Service de l’Assainissement 
  7. Annulation de titres sur exercices antérieurs – Budget unique 2015 du Service de l’Assainissement 
  8. Décision modificative n° 1 – Budget unique 2015 de la Commune 
  9. Classe de neige 2015/2016 
  10. Contrat d’assurances des risques statutaires 
  11. Contribution au Fonds de Solidarité Logement pour l’année 2015 
  12. Devenir du logement sis 46 rue de la Poterne 
  13. Aménagement paysager de l’espace cinéraire du cimetière 
  14. Travaux de rénovation de l’école du Centre 
  15. Passerelle et Lavoir de la Tannerie – Travaux de maçonnerie et menuiseries 
  16. Entente avec la Communauté de Communes La Brie des Morin pour la construction d’un pont 
  17. Travaux d’éclairage public – Programme 2016 
  18. Curage des avaloirs 
  19. Adhésion de la Commune de Saint-Thibault-des-Vignes au Syndicat Départemental des Energies de Seine-et-Marne 
  20. Projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale 
  21. Rapport annuel du Syndicat Mixte pour la Collecte et le Traitement des Ordures Ménagères de la Région de Coulommiers – Exercice 2014 
  22. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service d’eau potable – Exercice 2014 
  23. Questions diverses

 


COMPTE-RENDU officiel :

{jviewerjs images/PDF/CM20151110.pdf; width=100%; height=400px; fullscreen=1; info=cliquer ici pour telecharger le fichier %s}

 

 

Nos statuts

ARTICLE 1 – DESIGNATION

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : « Initiatives Jouyssiennes »

ARTICLE 2 – OBJET

Cette association a pour objet, dans le cadre de l’intérêt général des habitants de Jouy-sur-Morin :

  • de développer toutes les actions permettant aux élus d’opposition d’accomplir au mieux leur mandat pour faire vivre la démocratie et développer la participation des citoyens, de leur permettre de contrôler de façon efficace la gestion municipale,
  • de développer la pluralité de l’information aux habitants, de relayer leurs préoccupations,
  • d’être un éventuel lanceur d’alerte sur la gestion municipale, 
  • de proposer des projets d’intérêt général pour la commune,
  • d’être vigilante quant au bien-fondé des dépenses publiques engagées,
  • d’étudier et de communiquer sur l’opportunité de décisions administratives, sur la réalisation de travaux ou leur absence,
  • de permettre une collaboration optimale avec l’intercommunalité dont dépend la commune de Jouy-sur-Morin,
  • d’être l’expression communautaire des élus défendant les valeurs de l’association,
  • d’informer la population sur la vie de la commune,
  • d’organiser des actions socioculturelles, sportives ou de loisirs,
  • de préparer la participation aux prochaines échéances électorales locales.

Aux fins de réalisation dudit objet, l’Association utilisera tous les moyens de communication légaux, matériels et immatériels.

L’association est indépendante de tout parti politique ou mouvement confessionnel. L’association peut s’allier à tout mouvement poursuivant des objectifs similaires.

La durée de l’association est illimitée

ARTICLE 3 – SIÈGE SOCIAL

Le siège social est fixé à Jouy-sur-Morin (77320). Il pourra être transféré par simple décision du conseil d’administration.

ARTICLE 5 – COMPOSITION

L’association se compose de :

– Membres actifs composés des membres de l’association qui participent activement à la vie de l’association et à la réalisation de ses objectifs,

– Membres bienfaiteurs composés de membres de l’association soutenant financièrement l’association sans jouer un rôle actif au sein de l’association. Les personnes morales ne pourront être que membres bienfaiteurs.

ARTICLE 6 – ADMISSION

Pour faire partie de l’association, il faut être agréé par le Conseil d’Administration ; qui statue, lors de chacune de ses réunions, sur les demandes d’admission présentées par le bureau.

ARTICLE 7 –  COTISATIONS

Sur proposition du Conseil d’Administration, l’Assemblée Générale fixe le montant de la cotisation annuel pour chaque type de membre.

ARTICLE 8 – RADIATIONS

La qualité de membre se perd par :

  1. La démission,
  2. Le décès,
  3. La radiation prononcée par le conseil d’administration pour non-paiement de la cotisation ou pour motif grave, l’intéressé ayant été invité à fournir des explications devant le bureau et/ou par écrit.

ARTICLE 9 – RESSOURCES

Les ressources de l’association comprennent : 

  • les cotisations des membres, 
  • des dons des membres de l’association et de toutes autres personnes physiques ou morales,
  • du bénéfice des initiatives organisées par l’association,
  • des subventions éventuelles des collectivités territoriales,
  • de toute autres ressources autorisées par les textes législatifs et réglementaires en vigueur.

ARTICLE 11 – ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

L’assemblée générale ordinaire se réunit au moins une fois par an. Elle comprend tous les membres de l’association, dûment convoqué par le président. Seuls les membres à jour de cotisation le jour de l’Assemblée Générale ont le droit de vote.

Vingt et un jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par les soins du président ou de son représentant. L’ordre du jour, fixé par le bureau, figure sur les convocations.

Le président, assisté des membres du bureau, préside l’assemblée et expose la situation morale et l’activité de l’association.

Le trésorier rend compte de sa gestion et soumet les comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) à l’approbation de l’assemblée. Le président ne prend pas part à la discussion et aux votes des comptes annuels.

Ne peuvent être abordés que les points inscrits à l’ordre du jour.

Les décisions sont prises à la majorité des voix des membres présents ou représentés, si le quorum du tiers des membres à jour de cotisation est atteint.

Il est procédé, après épuisement de l’ordre du jour, au renouvellement des membres sortants du Conseil d’Administration.

Toutes les délibérations sont prises à main levée, y compris l’élection des membres du Conseil d’Administration sauf sur demande d’un dixième des membres présents pour un vote à bulletin secret. Les décisions des Assemblées Générales s’imposent à tous les membres, y compris absents.

ARTICLE 12 – ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

Si besoin est, ou sur la demande de la moitié plus un des membres à jour de cotisation, le président convoque une assemblée générale extraordinaire, suivant les modalités prévues aux présents statuts et uniquement pour modification des statuts, de l’élection des membres sortants du conseil d’administration ou la dissolution de l’association.

Les modalités de convocation sont les mêmes que pour l’assemblée générale ordinaire.

Les délibérations sont prises à la majorité des membres présents.

ARTICLE 13 – CONSEIL D’ADMINISTRATION 

L’association est dirigée par un Conseil d’Administration composé de 6 à 15 membres au maximum, élus pour 1 an par l’assemblée générale, tous majeurs et jouissant de ses droits civiques. Les membres sont rééligibles. Le Conseil d’Administration assure l’administration de l’association et applique les décisions de l’Assemblée Générale.

En cas de radiation d’un membre de l’association élu au conseil d’administration, le poste reste vacant jusqu’au prochain renouvellement du Conseil d’Administration par l’Assemblée Générale. Dès que le dit conseil comportera la moitié de ses sièges vacants (arrondi à l’entier inférieur), le président devra convoquer une assemblée générale extraordinaire pour procéder à l’élection anticipé du conseil d’administration.

Le conseil d’administration se réunit au moins quatre fois par an, sur convocation du président, ou à la demande du quart de ses membres. Les décisions sont prises à main levée, y compris l’élection des membres du bureau, à la majorité des voix si le quorum de la moitié des membres en exercice sont présents. En cas de partage, la voix du président est prépondérante.

Tout administrateur qui, sans excuse, n’aura pas assisté à trois réunions consécutives pourra être considéré comme démissionnaire.

ARTICLE 14 – LE BUREAU

Le conseil d’administration élit parmi ses membres, un bureau composé au minimum de :

           Un-e- président-e- ;

           Un-e- trésorier-e-.

Et si besoin :

           Un-e- ou plusieurs vice-président-e-s ;

           Un-e- secrétaire générale et, un-e- secrétaire adjoint-e- ;

           Un-e- trésorier-e- adjoint-e-.

Les fonctions de président-e- et de trésorier-e- ne sont pas cumulables.

Le bureau définit les orientations de l’activité de l’Association. Il prend toutes les décisions nécessaires pour l’application des présents statuts. Selon l’article 11, il prépare l’ordre du jour de l’Assemblée Générale.

Le bureau est investi du pouvoir d’agir en justice. Il décide à la majorité des membres présents ou représentés du conseil d’Administration, de l’opportunité de l’action et donne mandat, dans les mêmes conditions de majorité, à un membre pour représenter l’association.

ARTICLE 15 – INDEMNITES

Toutes les fonctions, y compris celles des membres du conseil d’administration et du bureau, sont gratuites et bénévoles. Seuls les frais occasionnés par l’accomplissement de leur mandat sont remboursés sur justificatifs, sous validation du bureau. Le rapport financier présenté à l’assemblée générale ordinaire présente, par bénéficiaire, les remboursements de frais de mission, de déplacement ou de représentation.

ARTICLE – 16 – REGLEMENT INTERIEUR

Un règlement intérieur peut être établi par le conseil d’administration, qui le fait alors approuver par l’assemblée générale.

Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les présents statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

ARTICLE – 17 – DISSOLUTION

En cas de dissolution prononcée selon les modalités prévues à l’article 12, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés, et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu conformément aux décisions de l’assemblée générale extraordinaire qui statue sur la dissolution.

Les membres fondateurs réunis en Assemblée Générale le 7 novembre 2015

Accueil de réfugiés à Jouy-sur-Morin

AcceuilMigrants

Depuis le 23 octobre, ce sont plusieurs dizaines de réfugiés qui ont été accueillis dans la commune, tous issue d’un squat parisien évacué par les forces de l’ordre. Ils se sont installés au Vieux Moulin, domaine détenu par une association catholique réservé précédemment pour des seniors en retraite spirituelle. 

Michael ROUSSEAU, tête de liste aux dernières élections municipales, avait alerté le conseil municipal d’un projet d’accueil de réfugiés sur la commune lors de la dernière réunion du conseil. Le Maire avait alors répondu qu’il ne souhaitait pas se prononcer dans ces conditions mais qu’il réunirait un conseil municipal extraordinaire si cela venait à se confirmer. 

Extrait du CR du Conseil Municipal du 02/10/2015 :

AcceuilMigrants

Depuis le 16 octobre, nous n’avons cessé d’alerter la municipalité quant à la confirmation de ce projet. A aucun moment le Maire n’a souhaité réunir le conseil comme il s’y était engagé. Se protégeant derrière des relations compliqués avec la sous-préfecture de Provins, il a laissé les rumeurs se propager sur la commune. Les membres de l’opposition et quelques membres de la majorité ont sollicité à plusieurs reprises le Maire pour une réunion publique ou un conseil municipal, sans succès. 

Nous savons depuis, malgré ses démentis public (cf. Le Pays Briard du 23/10/2015), que Monsieur le Maire a été informé depuis plusieurs dizaines de jours de l’arrivée probable de réfugiés sur le territoire. 

Contrairement aux rumeurs répandues sur la commune par Monsieur le Maire, nous ne sommes pas à l’origine du projet de l’arrivée de migrants sur Jouy-sur-Morin. Nous n’avons jamais souhaités leur accueil et nous y sommes toujours opposés. Bien que le France, soit historiquement une terre d’hospitalité, nous estimons que Jouy-sur-Morin n’est pas en mesure de recevoir un nombre si important de personnes dans de bonnes conditions. 

Luc NEYRINCK, par ses mensonges et son absence de communication crée une situation de panique sur la commune. Les jouyssiens ont été surpris de l’arrivée des cars de migrants et ne comprennent pas pourquoi la mairie refuse de communiquer à ce sujet. 

Nous avons été informé d’un incident avec plusieurs réfugiés, qui se seraient introduit dans une propriété privée sans autorisation. Cela prouve une fois de plus, qu’il est plus que nécessaire d’informer la population en toute transparence. 

Article du Parisien du 24/10/2015

Article du Pays-Briard du 24/10/2015

Résultats 1er tour – Elections municipales partielles

Resultat_1ertour_20092015

A l’issue du premier tour des élections municipales et communautaires, nous connaissons dorénavant la composition du nouveau conseil municipal.

Nous constatons avec regret que ce scrutin n’a pas mobilisé les jouyssiens puisque seulement 50,00% des électeurs se sont déplacés aux urnes.
La liste « Ensemble pour réussir » (Luc Neyrinck) obtient 56,08% et la liste « Agir pour Jouy » (Jérôme GAUBERT) obtient 15,47% des voix.

Nous obtenons 28,45% des suffrages exprimés. Nos 3 conseillers municipaux élus sont : Michael ROUSSEAU, Valérie ENFRUIT et Yvan DEJARDIN. Michael ROUSSEAU est aussi élu au conseil communautaire de la communauté de communes de la Brie des Morin.

Nous souhaitons remercier vivement les électeurs qui ont choisi de nous faire confiance. Nos conseillers élus auront coeur à défendre le programme présenté pendant la campagne et à faire entendre la voix de ces habitants qui ne sont plus en accord avec la municipalité sortante et à venir.
Nous vous donnons rendez-vous dès ce vendredi 25 septembre 2015 à 18h30 pour le conseil municipal d’installation.

Resultat_1ertour_20092015

Elu_1ertour_20092015

Un peu de culture

20150715_211933

Jouy sur Morin est situé dans une des nombreuses vallées qui découpent le bassin parisien. La nature des rivières, des reliefs et des terroirs définit l’histoire et le patrimoine local.

20150715_211933

Notre village est placé sur le grand Morin. Cette rivière tout comme le petit Morin se jette dans la Marne et les eaux qui passent chez nous traversent aussi Paris. Jusqu’au 19ème siècle et la révolution industrielle, notre rivière était navigable. Ce sont principalement le fruit de l’agriculture locale et le

bois qui partaient sur l’eau vers Paris et faisaient vivre notre population. Nous avons gardé de cette époque des noms comme les Gailles qui était un hameau aujourd’hui disparu ou vivaient des scieurs de long.

Puis, tout a changé, le développement industriel a amené le chemin de fer, rendant de fait inutile le côté navigable du grand Morin. Il devenait alors plus utile pour produire de l’énergie et soutenir le développement de l’industrie. C’est alors que sont apparus tous les moulins que l’on peut encore voir de La Ferté Gaucher à Coulommiers. La présence du train et de la nationale 34 qui connectaient respectivement notre vallée à la gare de l’est et à la porte de Vincennes, ainsi que l’énergie offerte par notre rivière ont provoqué un grand essor dont nous bénéficions encore un peu aujourd’hui.

Notre commune s’est développée autour de la papèterie toujours présente à Crévecoeur et de la fabrication de crayons à la Chair aux Gens. L’usine de ce hameau a changé plusieurs fois d’activité, avec par exemple la confection de décorations de Noël jusqu’au début des années 2000. Aujourd’hui, Il n’y a plus d’industrie à proprement parler, mais des PME y font perdurer une activité.

L’histoire de ces deux derniers siècles a fait ce que notre village est aujourd’hui. Les moulins, les lavoirs, les séchoirs à papier et tous les vestiges de l’histoire de notre village forment notre patrimoine et donnent une identité particulière qui fait de Jouy sur Morin une commune particulière.

Les édifices religieux qui témoignent du passé et qui ont accompagné les jouyssiens jusqu’à nos jourssont aussi remarquables, comme notre église, la chapelle du Marais ou encore le prieuré. On peut croiser parfois des groupes de randonneurs qui parcourent les chemins ombragés de la vallée et ceux qui le sont moins de la plaine. Ces voyageurs ont su voir l’intérêt bucolique de notre région. Pourtant tout ceci est laissé à l’abandon par notre municipalité depuis maintenant trop longtemps. L’état de délabrement des lavoirs et de l’église est symptomatique. Et quand nos élus s’en occupent, on en arrive à le regretter. L’exemple du prieuré dont le bois classé ne ressemble plus à rien et dont le programme immobilier reste un épisode douloureux pour nombre de nos concitoyens est marquant.

20150707_175411

Nous pouvons aussi parler de la gare, symbole d’une époque où le train rythmait la vie de notre commune, qui a intégré le patrimoine communal dans des conditions obscures et qui est depuis laissée à l’abandon. Je terminerai cette énumération non exhaustive par une note positive concernant le pressoir qui depuis quelques années se montre en meilleur état à l’occasion des journées du patrimoine.

Notre commune est aussi riche de ces hameaux, qui ont tous leur petite histoire, comme La Chair aux Gens dont le nom est à lui seul une curiosité.

Oui, notre village est riche de son histoire et de son patrimoine. Encore faut-il qu’ils soient visibles et mis en valeur.

Pourtant au sein de notre communauté de commune, des exemples positifs peuvent être pris pour la valorisation de ce patrimoine. A Saint Cyr sur Morin (le petit) une dynamique qui va dans ce sens existe et met en valeur cette commune pourtant plus petite que la nôtre mais bien plus vivante. Il n’y a pas de honte à s’inspirer des bons exemples.

Un projet de développement de parcours en VTC est en train de prendre forme dans le petit Morin. Cette démarche est intercommunale mais sous l’impulsion du département, elle va être étendue à tout le territoire de notre communauté de commune. C’est l’occasion pour Jouy sur Morin de mettre en valeur ses atouts. Malheureusement, l’implication de nos élus locaux au sein de la communauté de commune étant aussi importante que la mise en valeur de notre patrimoine, il est évident que la dynamique et le travail de l’intercommunalité n’arrivera pas jusqu’à nous.

Au-delà de la culture locale, nous pouvons aussi parler de personnes qui tirent culturellement vers le haut notre commune. Parmi nos administrés, beaucoup ont des talents artistiques. Des peintres, des musiciens et des sculpteurs travaillent dans leur coin sans aucune mise en valeur de leur travail.

En fait, à part une « bibliothèque » inaccessible et très rarement ouverte, aucun service culturel n’est offert aux jouyssiens. Pourtant encore une fois allons voir ce qui existe près de chez nous. A Saint Rémy de la Vanne, commune deux fois moins peuplée que la nôtre, une bibliothèque de plein pied est ouverte au public avec des livres qui changent régulièrement et cela ne coûte rien à la commune hormis un lieu accessible de surface suffisante. La médiathèque de Seine et Marne prête des livres et d’autres supports multimédia. Ce qui permet d’amener la littérature à porter du plus grand nombre.

Nous avons la chance d’avoir une commune riche de son histoire avec de nombreux atouts pour rayonner dans notre région. Malheureusement aujourd’hui tout ce potentiel est inexploité.