Voeux ou meeting ?

Il y a quelques années, la réception des vœux du Maire de Jouy-sur-Morin était un petit rassemblement convivial où les jouyssiens qui avaient participé à l’animation de la commune étaient mis à l’honneur. Ce rassemblement était à l’image de la population, amicale, simple, bon enfant, et surtout non pollué par la politique politicienne qui encombre le débat national. La population et la commune étaient plus mises en valeur que les élus.
Depuis les élections régionales et la prise de partie de notre Maire Luc Neyrinck pour la liste de « Les Républicains », nous sentons que la neutralité de la vie politique locale est mise à mal.
Samedi soir lors du premier rassemblement citoyen de l’année sur notre commune, c’est sur une estrade et non plus au sein de ses administrés que notre premier élu à fait son discourt. Et il était bien encadré puisque étaient présents Anne Chain-Larché (Maire de « Saint Denis les Rebais », Présidente de la communauté de communes de « La Brie des Morin », Sénatrice et fraichement élu comme Vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France), Yves Jaunaux (Maire de « La Ferté Gaucher », vice-président de la communauté de communes de « Cœur de Brie », Conseiller Départemental) et Christian Jacob (député Maire de « Provins », président du groupe « Les Républicains » à l’assemblée nationale et Président de la Communauté de communes du Provinois). Tous ont eu leur quart d’heure de parole où ils ont pu se réjouir des mandats obtenus ou gardés dans l’année, critiquer le gouvernement et critiquer ceux qui étaient à leur place départementale et régionale avant les dernières élections. Nous avons aussi eu des épisodes sarcastiques sur ceux qui se sont fait battre lors des dernières municipales ainsi qu’une partie sur l’arrivée des migrants sur la commune. Ce dernier point étant encore une fois l’occasion de parler d’eux en proférant des « ces gens-là… » et de critiquer les institutions qui les ont mis sur notre commune aussi vite et sans communication. Pourtant c’était l’occasion d’apaiser la population, il n’a pas jugé utile d’avoir un petit mot pour ces jeunes gens qui sont déracinés et qui se comportent mieux que bien des français à l’étranger. Il aurait pu par exemple aussi leur souhaiter comme à toute la population, une bonne année et une prompte amélioration de leur situation. Il aurait pu un peu les considérer comme des jouyssiens, puisqu’ils vivent à Jouy-sur-Morin, joue au football sur notre terrain avec les jeunes jouyssiens et ils participent (même avec leur faibles moyens) à faire fonctionner les commerçants jouyssiens.
Nous ne pouvons rien contre l’arrogance des vainqueurs. Après tout ils ont gagné, ils ont bien le droit d’en être content. Mais est-il normale que les vœux du Maire de notre petite commune qui n’a jamais eu de Maire bénéficiant d’une investiture politique deviennent un meeting de « Les Républicains » ?
Alors que ce rendez-vous devrait unir les jouyssiens, il devient clivant.
L’idée que notre village reste un peu celui des irréductibles qui ne cèdent pas contre les « grands » me plaisait bien. Nous savions que cela arriverait un jour, mais j’avoue que ces vœux 2016 à Jouy-sur-Morin m’ont laissé un mauvais arrière-goût. Dommage, les petits fours étaient excellents…

{jcomments on}

Encourager les associations… mais pas trop quand même…

Comme beaucoup d’associations qui se créent, nous avons demandé à domicilier « Initiatives Jouyssiennes » en Mairie de Jouy sur Morin. Ceci est une demande simple et classique qui facilite la continuité de l’association dans le temps et au gré des changements de bureau. Dans notre cas, le but de l’association étant la vie de la commune, cet attachement à la Mairie n’en aurait que plus de sens.
Et bien « non »… Voici la réponse de notre Mairie quand à cette domiciliation.
Pourtant, le petit almanach municipal que les jouyssiens ont eu dans leur boite aux lettres avant les fêtes de fin d’année 2015, fait une grande place à cette tradition républicaine qui consiste au regroupement des citoyens en associations. Ceci semble être un encouragement à en créer. Il est vrai que le dynamisme local est très lié au tissu associatif qui mériterait d’être plus riche à Jouy-sur-Morin.
Il semble que l’objet de notre association ne rentre pas dans la politique de développement associatif de la Mairie !