Armistice 11 novembre 2018

Dans le cadre du centenaire de la commémoration de l’Armistice de la guerre de 1914-1918, une exposition réalisée par Mrs Ghislain Moutarde et Françis Rinck aura lieu à la salle des fêtes de Jouy-sur-Morin.

A l’occasion de la Toussaint et à partir du 30 octobre 2018, durant quelques jours, les tombes des soldats qui reposent au cimetière seront honorées par une fiche individuelle et un drapeau tricolore.

Réunion d’Information Linky – 15/10/2018 20h00

LUNDI 15 OCTOBRE À 20H, MAISON DES ASSOCIATIONS (en face de la salle communale)

Le déploiement des compteurs communicants a commencé sur la commune de Jouy-sur-Morin.

La délibération que le groupe Intiatives Jouyssiennes avait déposée, ayant été retoquée par la sous préfecture et annulée par le conseil municipal, nous vous proposons une réunion d’information sur le compteur Linky.

– Est ce que je peux refuser le déploiement ?
– Le compteur Linky est-il dangereux ?
– Est ce que toutes les habitations sont-ils concernés ?
Nous essayerons de répondre à ces questions et à bien d’autre lors de la réunion publique.

Le compte-rendu de la réunion : 

Les ondes :
Il est rappelé que les mesures s’effectuent à 20 cm du compteur. Les émissions d’ondes d’objets manufacturés à l’étranger sont contrôlé notamment grâce aux normes NF et CE.
Le compteur Linky reste un émetteur d’onde supplémentaire.

Incendies :
4 enquêtes d’incendie sont toujours en cours incriminant le compteur Linky. On ne sait pas pour l’instant si c’est le compteur ou son installation qui est en cause.

Déploiement :
125 compteurs déjà déployés à jour. Les compteurs de l’allumage public ont été déployés.
Seuls les propriétaires avec un compteur sur une propriété privée peuvent refuser le changement du compteur (à l’intérieur du domicile, d’une cour privée, d’une cour commune en copropriété). Dans le cas contraire, ENEDIS sera coupable de violation de domicile.
Astuce pour les propriétaires avec compteur en limite de propriété : envoyer un courrier en AR refusant le déploiement, et préciser que le maintien d’une personne à domicile ne permet pas la coupure électrique. Cela ralentit le déploiement …
Pour l’instant, la date limite d’installation des compteurs Linky fixé par la loi de transition énergétique est fixé à 2021. Mais rien ne dit que cette date soit repoussée par le législateur sachant qu’ENEDIS est déjà très en retard dans son planning de déploiement.

Avis de la mairie :
Le groupe Initiatives Jouyssiennes a déposé une délibération demandant l’arrêt du déploiement en juin, adopté à la majorité. La sous-préfecture a demandé le retrait de la délibération, en répondant point par point à nos arguments. La délibération a été retiré par la majorité en septembre, et le déploiement des compteurs a débuté dans la foulée.

Intervention de la salle :
– C’est la loi de transition énergétique qui a conduit à la mise en œuvre du Linky. En Europe, de nombreux pays européens ont refusé le déploiement des compteurs communiquant
– On ne pas relever les index du Linky à distance, on peut seulement suivre sa consommation quotidienne
– Le déploiement sera facturé en 2021. (en réalité aucun chiffre n’est précisé dans les contrats concernant une facturation des relevages d’index et du changement des compteurs après l’obligation légale d’installation des compteurs Linky)
– Les compteurs ne nous appartiennent pas
– Linky ne va pas permettre de faire des économies pour les particuliers car ils ne savent pas réellement ce que chaque appareil consomme.
– A partir de 2021, les abonnements augmenteront de 10€/mois pour financer le déploiement
– Pour l’instant rien n’est précisé qu’en au recyclage des 40 millions d’anciens compteurs électriques
– Le compteur LINKY ne se réarme pas s’il disjoncte, il faut se déplacer
– Bientôt, déploiement du compteur GAZPAR pour relever les consommations de gaz à distance.

 

Accueil de réfugiés à Jouy-sur-Morin

AcceuilMigrants

Depuis le 23 octobre, ce sont plusieurs dizaines de réfugiés qui ont été accueillis dans la commune, tous issue d’un squat parisien évacué par les forces de l’ordre. Ils se sont installés au Vieux Moulin, domaine détenu par une association catholique réservé précédemment pour des seniors en retraite spirituelle. 

Michael ROUSSEAU, tête de liste aux dernières élections municipales, avait alerté le conseil municipal d’un projet d’accueil de réfugiés sur la commune lors de la dernière réunion du conseil. Le Maire avait alors répondu qu’il ne souhaitait pas se prononcer dans ces conditions mais qu’il réunirait un conseil municipal extraordinaire si cela venait à se confirmer. 

Extrait du CR du Conseil Municipal du 02/10/2015 :

AcceuilMigrants

Depuis le 16 octobre, nous n’avons cessé d’alerter la municipalité quant à la confirmation de ce projet. A aucun moment le Maire n’a souhaité réunir le conseil comme il s’y était engagé. Se protégeant derrière des relations compliqués avec la sous-préfecture de Provins, il a laissé les rumeurs se propager sur la commune. Les membres de l’opposition et quelques membres de la majorité ont sollicité à plusieurs reprises le Maire pour une réunion publique ou un conseil municipal, sans succès. 

Nous savons depuis, malgré ses démentis public (cf. Le Pays Briard du 23/10/2015), que Monsieur le Maire a été informé depuis plusieurs dizaines de jours de l’arrivée probable de réfugiés sur le territoire. 

Contrairement aux rumeurs répandues sur la commune par Monsieur le Maire, nous ne sommes pas à l’origine du projet de l’arrivée de migrants sur Jouy-sur-Morin. Nous n’avons jamais souhaités leur accueil et nous y sommes toujours opposés. Bien que le France, soit historiquement une terre d’hospitalité, nous estimons que Jouy-sur-Morin n’est pas en mesure de recevoir un nombre si important de personnes dans de bonnes conditions. 

Luc NEYRINCK, par ses mensonges et son absence de communication crée une situation de panique sur la commune. Les jouyssiens ont été surpris de l’arrivée des cars de migrants et ne comprennent pas pourquoi la mairie refuse de communiquer à ce sujet. 

Nous avons été informé d’un incident avec plusieurs réfugiés, qui se seraient introduit dans une propriété privée sans autorisation. Cela prouve une fois de plus, qu’il est plus que nécessaire d’informer la population en toute transparence. 

Article du Parisien du 24/10/2015

Article du Pays-Briard du 24/10/2015

Un peu de culture

20150715_211933

Jouy sur Morin est situé dans une des nombreuses vallées qui découpent le bassin parisien. La nature des rivières, des reliefs et des terroirs définit l’histoire et le patrimoine local.

20150715_211933

Notre village est placé sur le grand Morin. Cette rivière tout comme le petit Morin se jette dans la Marne et les eaux qui passent chez nous traversent aussi Paris. Jusqu’au 19ème siècle et la révolution industrielle, notre rivière était navigable. Ce sont principalement le fruit de l’agriculture locale et le

bois qui partaient sur l’eau vers Paris et faisaient vivre notre population. Nous avons gardé de cette époque des noms comme les Gailles qui était un hameau aujourd’hui disparu ou vivaient des scieurs de long.

Puis, tout a changé, le développement industriel a amené le chemin de fer, rendant de fait inutile le côté navigable du grand Morin. Il devenait alors plus utile pour produire de l’énergie et soutenir le développement de l’industrie. C’est alors que sont apparus tous les moulins que l’on peut encore voir de La Ferté Gaucher à Coulommiers. La présence du train et de la nationale 34 qui connectaient respectivement notre vallée à la gare de l’est et à la porte de Vincennes, ainsi que l’énergie offerte par notre rivière ont provoqué un grand essor dont nous bénéficions encore un peu aujourd’hui.

Notre commune s’est développée autour de la papèterie toujours présente à Crévecoeur et de la fabrication de crayons à la Chair aux Gens. L’usine de ce hameau a changé plusieurs fois d’activité, avec par exemple la confection de décorations de Noël jusqu’au début des années 2000. Aujourd’hui, Il n’y a plus d’industrie à proprement parler, mais des PME y font perdurer une activité.

L’histoire de ces deux derniers siècles a fait ce que notre village est aujourd’hui. Les moulins, les lavoirs, les séchoirs à papier et tous les vestiges de l’histoire de notre village forment notre patrimoine et donnent une identité particulière qui fait de Jouy sur Morin une commune particulière.

Les édifices religieux qui témoignent du passé et qui ont accompagné les jouyssiens jusqu’à nos jourssont aussi remarquables, comme notre église, la chapelle du Marais ou encore le prieuré. On peut croiser parfois des groupes de randonneurs qui parcourent les chemins ombragés de la vallée et ceux qui le sont moins de la plaine. Ces voyageurs ont su voir l’intérêt bucolique de notre région. Pourtant tout ceci est laissé à l’abandon par notre municipalité depuis maintenant trop longtemps. L’état de délabrement des lavoirs et de l’église est symptomatique. Et quand nos élus s’en occupent, on en arrive à le regretter. L’exemple du prieuré dont le bois classé ne ressemble plus à rien et dont le programme immobilier reste un épisode douloureux pour nombre de nos concitoyens est marquant.

20150707_175411

Nous pouvons aussi parler de la gare, symbole d’une époque où le train rythmait la vie de notre commune, qui a intégré le patrimoine communal dans des conditions obscures et qui est depuis laissée à l’abandon. Je terminerai cette énumération non exhaustive par une note positive concernant le pressoir qui depuis quelques années se montre en meilleur état à l’occasion des journées du patrimoine.

Notre commune est aussi riche de ces hameaux, qui ont tous leur petite histoire, comme La Chair aux Gens dont le nom est à lui seul une curiosité.

Oui, notre village est riche de son histoire et de son patrimoine. Encore faut-il qu’ils soient visibles et mis en valeur.

Pourtant au sein de notre communauté de commune, des exemples positifs peuvent être pris pour la valorisation de ce patrimoine. A Saint Cyr sur Morin (le petit) une dynamique qui va dans ce sens existe et met en valeur cette commune pourtant plus petite que la nôtre mais bien plus vivante. Il n’y a pas de honte à s’inspirer des bons exemples.

Un projet de développement de parcours en VTC est en train de prendre forme dans le petit Morin. Cette démarche est intercommunale mais sous l’impulsion du département, elle va être étendue à tout le territoire de notre communauté de commune. C’est l’occasion pour Jouy sur Morin de mettre en valeur ses atouts. Malheureusement, l’implication de nos élus locaux au sein de la communauté de commune étant aussi importante que la mise en valeur de notre patrimoine, il est évident que la dynamique et le travail de l’intercommunalité n’arrivera pas jusqu’à nous.

Au-delà de la culture locale, nous pouvons aussi parler de personnes qui tirent culturellement vers le haut notre commune. Parmi nos administrés, beaucoup ont des talents artistiques. Des peintres, des musiciens et des sculpteurs travaillent dans leur coin sans aucune mise en valeur de leur travail.

En fait, à part une « bibliothèque » inaccessible et très rarement ouverte, aucun service culturel n’est offert aux jouyssiens. Pourtant encore une fois allons voir ce qui existe près de chez nous. A Saint Rémy de la Vanne, commune deux fois moins peuplée que la nôtre, une bibliothèque de plein pied est ouverte au public avec des livres qui changent régulièrement et cela ne coûte rien à la commune hormis un lieu accessible de surface suffisante. La médiathèque de Seine et Marne prête des livres et d’autres supports multimédia. Ce qui permet d’amener la littérature à porter du plus grand nombre.

Nous avons la chance d’avoir une commune riche de son histoire avec de nombreux atouts pour rayonner dans notre région. Malheureusement aujourd’hui tout ce potentiel est inexploité.

Le sport à Jouy-sur-Morin

Terrain de tennis - Jouy-sur-Morin

Les plus anciens d’entres nous se rapellent d’une époque où le sport était légion à Jouy-sur-Morin. Football, Tennis, Judo, Tennis de Table, Danse contemporaine, … Tous les week-ends de nombreuses compétitions étaient organisées sur nos terres : les rencontres footballistiques au stade, les matchs de tennis de table disputés dans la salle des fêtes, et même des courses cyclistes à travers les hameaux. 

Cependant force de constater que depuis quelques années, les activités sportives se font rares dans la commune. Pire, les terrains de sports appartenant à la commune ont été laissés à l’abandon. Les grillages des anciens terrains de tennis ne servent plus à protéger des effractions, ils sont même devenus dangeureux pour les plus jeunes d’entre nous 

Terrain de tennis - Jouy-sur-Morin

Pire, le grillage rouillé et totalement déterioré est abaissé à hauteur d’enfants. Nous avons de la chance qu’aucun accident n’ait eu lieu jusque-là, mais cela ne va peut-être pas durer.

Si la communauté de communes de la Brie des Morins n’avait conclu une entente avec la commune, notre stade ne serait toujours pas praticable et il aurait fallu attendre encore longtemps avant de voir des joueurs fouler le gazon. On note une certaine indifférence de la municipalité à ce qui est relatif aux activités sportives. Les joueurs du football club de la brie des morins pourront vous décrir l’état de délabrement des vestiaires, toilettes et douches du stade jouyssien. Si l’intercommunalité à repris l’entretien du stade, il reste les batiments à la municipalité qui ne s’en occupent plus. 

Vestiaire / Buvette - Jouy-sur-Morin

Les terrains des boules du stade, n’ont de terrains que le nom. Même les joueurs de l’association jouyssienne « la boule de jouy » n’osent plus y tirer leur cochonnet et se sont exilés sous des cieux plus propices pour faire un carreau. Cela fait bien longtemps que nos employés communaux n’y ont pas passé le rateau et réparé l’halogène qui parait ne plus fonctionner. 

Terrain de Pétanque - Jouy-sur-Morin

Les aventuriers qui osent découvrir le fond du stade peuvent apercevoir un ancien terrain de basket et un deuxième terrain de football. Seuls les anciens écoliers de jouy-sur-morin peuvent se rappeler des heures d’EPS sur ces terrains. Saut en longueur, handball, basketball, saut en hauteur faisaient la joie de nos jeunes enfants accompagnés de leurs professeurs heureux de pouvoir profiter de ces installations municipales. Actuellement, il ne reste plus rien de ces moments forts de l’histoire de jouy. 

Enfin « le flotteur jouyssien » peut profiter depuis quelques années d’un aménagement communal en souvenir d’André Sobremant au Marais. Bancs, petit pont, tables de pique-nique, espaces ombragés font la joie des pecheurs et des promeneurs et de leurs familles. Un des rares endroits paisibles à Jouy-sur-Morin qu’il faut absolument conserver et developper pour tous les jouyssiens. 

Espace Andrée Sobremant - Jouy-sur-Morin