Conseil Municipal du 9 février 2016

Conseil Municipal du 9 février 2016

{jcomments on}

Conseil municipal du mercredi 11 décembre 2013 Le Conseil Municipal de la commune de Jouy-sur-Morin se réunira en mairie en séance ordinaire le

Mardi 9 février 2016 à 19h00

ORDRE DU JOUR :

  1. Bail de location de la maison d’habitation sise 6 rue du Bouloi

 


 

Notre COMPTE-RENDU :

Il est peu commun d’être invité à un conseil municipal avec un seul point à l’ordre du jour. Tout le monde a encore en tête le spectacle désastreux d’une réunion du début d’année 2015 avec pour seul sujet  » Dysfonctionnements au sein du Conseil Municipal ». Mais rien de tout ça, ou presque, au menu de ce soir. Le maire nous a réunis car il faut revenir sur une délibération du mois dernier. Pas de correction de la préfecture, juste un simple citoyen pas satisfait de l’orientation de la décision. Après une recherche miraculeuse dans les textes de loi, la majorité nous certifie être en capacité de louer un logement pas aux normes, si la commune s’engage à y faire de travaux pendant la location. Alors que nous, opposition, commençons à se poser des questions notamment : comment ce citoyen n’habitant pas à Jouy a été informé de la libération de ce logement avant même que les conseillers municipaux en soient informés, comment justifier en tel empressement sur ce sujet ; les adjoints et le maire nous expliquent que le bouche-à-oreille fonctionne si bien à Jouy que le futur locataire a pris contact naturellement avec Monsieur le Maire pour lui expliquer l’urgence de la situation … ( je passe les détails personnelles délivrés publiquement pendant la réunion). Rapidement, l’assistance monte le ton et nous accuse de vouloir laisser l’homme à la rue ! Bien entendu, il n’en est rien, nous ne souhaitons pas que la commune loue un logement dangereux, sans chauffage, et hors normes sans faire de travaux au préalable et surtout pas pendant une location.

J’exprime aussi mon souhait de voir les commissions réunies avant les conseils municipaux et les délibérations anticipés. Il est inutile de convoquer une réunion du conseil sur des points qui sont reportés ou pour décider de réunir une commission a posteriori. Nos collègues font semblant de ne pas comprendre, et nous obtenons comme simple réponse « c’est arrivé, et ça arrivera ». 

Nous votons : 3 CONTRE 1 ABSTENTION

Michael R.


COMPTE-RENDU officiel :

{jviewerjs images/PDF/CM20160209.pdf; width=100%; height=400px; fullscreen=1; info=cliquer ici pour telecharger le fichier %s}

 

Laisser un commentaire