Accueil de réfugiés à Jouy-sur-Morin

AcceuilMigrants

Depuis le 23 octobre, ce sont plusieurs dizaines de réfugiés qui ont été accueillis dans la commune, tous issue d’un squat parisien évacué par les forces de l’ordre. Ils se sont installés au Vieux Moulin, domaine détenu par une association catholique réservé précédemment pour des seniors en retraite spirituelle. 

Michael ROUSSEAU, tête de liste aux dernières élections municipales, avait alerté le conseil municipal d’un projet d’accueil de réfugiés sur la commune lors de la dernière réunion du conseil. Le Maire avait alors répondu qu’il ne souhaitait pas se prononcer dans ces conditions mais qu’il réunirait un conseil municipal extraordinaire si cela venait à se confirmer. 

Extrait du CR du Conseil Municipal du 02/10/2015 :

AcceuilMigrants

Depuis le 16 octobre, nous n’avons cessé d’alerter la municipalité quant à la confirmation de ce projet. A aucun moment le Maire n’a souhaité réunir le conseil comme il s’y était engagé. Se protégeant derrière des relations compliqués avec la sous-préfecture de Provins, il a laissé les rumeurs se propager sur la commune. Les membres de l’opposition et quelques membres de la majorité ont sollicité à plusieurs reprises le Maire pour une réunion publique ou un conseil municipal, sans succès. 

Nous savons depuis, malgré ses démentis public (cf. Le Pays Briard du 23/10/2015), que Monsieur le Maire a été informé depuis plusieurs dizaines de jours de l’arrivée probable de réfugiés sur le territoire. 

Contrairement aux rumeurs répandues sur la commune par Monsieur le Maire, nous ne sommes pas à l’origine du projet de l’arrivée de migrants sur Jouy-sur-Morin. Nous n’avons jamais souhaités leur accueil et nous y sommes toujours opposés. Bien que le France, soit historiquement une terre d’hospitalité, nous estimons que Jouy-sur-Morin n’est pas en mesure de recevoir un nombre si important de personnes dans de bonnes conditions. 

Luc NEYRINCK, par ses mensonges et son absence de communication crée une situation de panique sur la commune. Les jouyssiens ont été surpris de l’arrivée des cars de migrants et ne comprennent pas pourquoi la mairie refuse de communiquer à ce sujet. 

Nous avons été informé d’un incident avec plusieurs réfugiés, qui se seraient introduit dans une propriété privée sans autorisation. Cela prouve une fois de plus, qu’il est plus que nécessaire d’informer la population en toute transparence. 

Article du Parisien du 24/10/2015

Article du Pays-Briard du 24/10/2015