Résultats 1er tour – Elections municipales partielles

Resultat_1ertour_20092015

A l’issue du premier tour des élections municipales et communautaires, nous connaissons dorénavant la composition du nouveau conseil municipal.

Nous constatons avec regret que ce scrutin n’a pas mobilisé les jouyssiens puisque seulement 50,00% des électeurs se sont déplacés aux urnes.
La liste « Ensemble pour réussir » (Luc Neyrinck) obtient 56,08% et la liste « Agir pour Jouy » (Jérôme GAUBERT) obtient 15,47% des voix.

Nous obtenons 28,45% des suffrages exprimés. Nos 3 conseillers municipaux élus sont : Michael ROUSSEAU, Valérie ENFRUIT et Yvan DEJARDIN. Michael ROUSSEAU est aussi élu au conseil communautaire de la communauté de communes de la Brie des Morin.

Nous souhaitons remercier vivement les électeurs qui ont choisi de nous faire confiance. Nos conseillers élus auront coeur à défendre le programme présenté pendant la campagne et à faire entendre la voix de ces habitants qui ne sont plus en accord avec la municipalité sortante et à venir.
Nous vous donnons rendez-vous dès ce vendredi 25 septembre 2015 à 18h30 pour le conseil municipal d’installation.

Resultat_1ertour_20092015

Elu_1ertour_20092015

Un peu de culture

20150715_211933

Jouy sur Morin est situé dans une des nombreuses vallées qui découpent le bassin parisien. La nature des rivières, des reliefs et des terroirs définit l’histoire et le patrimoine local.

20150715_211933

Notre village est placé sur le grand Morin. Cette rivière tout comme le petit Morin se jette dans la Marne et les eaux qui passent chez nous traversent aussi Paris. Jusqu’au 19ème siècle et la révolution industrielle, notre rivière était navigable. Ce sont principalement le fruit de l’agriculture locale et le

bois qui partaient sur l’eau vers Paris et faisaient vivre notre population. Nous avons gardé de cette époque des noms comme les Gailles qui était un hameau aujourd’hui disparu ou vivaient des scieurs de long.

Puis, tout a changé, le développement industriel a amené le chemin de fer, rendant de fait inutile le côté navigable du grand Morin. Il devenait alors plus utile pour produire de l’énergie et soutenir le développement de l’industrie. C’est alors que sont apparus tous les moulins que l’on peut encore voir de La Ferté Gaucher à Coulommiers. La présence du train et de la nationale 34 qui connectaient respectivement notre vallée à la gare de l’est et à la porte de Vincennes, ainsi que l’énergie offerte par notre rivière ont provoqué un grand essor dont nous bénéficions encore un peu aujourd’hui.

Notre commune s’est développée autour de la papèterie toujours présente à Crévecoeur et de la fabrication de crayons à la Chair aux Gens. L’usine de ce hameau a changé plusieurs fois d’activité, avec par exemple la confection de décorations de Noël jusqu’au début des années 2000. Aujourd’hui, Il n’y a plus d’industrie à proprement parler, mais des PME y font perdurer une activité.

L’histoire de ces deux derniers siècles a fait ce que notre village est aujourd’hui. Les moulins, les lavoirs, les séchoirs à papier et tous les vestiges de l’histoire de notre village forment notre patrimoine et donnent une identité particulière qui fait de Jouy sur Morin une commune particulière.

Les édifices religieux qui témoignent du passé et qui ont accompagné les jouyssiens jusqu’à nos jourssont aussi remarquables, comme notre église, la chapelle du Marais ou encore le prieuré. On peut croiser parfois des groupes de randonneurs qui parcourent les chemins ombragés de la vallée et ceux qui le sont moins de la plaine. Ces voyageurs ont su voir l’intérêt bucolique de notre région. Pourtant tout ceci est laissé à l’abandon par notre municipalité depuis maintenant trop longtemps. L’état de délabrement des lavoirs et de l’église est symptomatique. Et quand nos élus s’en occupent, on en arrive à le regretter. L’exemple du prieuré dont le bois classé ne ressemble plus à rien et dont le programme immobilier reste un épisode douloureux pour nombre de nos concitoyens est marquant.

20150707_175411

Nous pouvons aussi parler de la gare, symbole d’une époque où le train rythmait la vie de notre commune, qui a intégré le patrimoine communal dans des conditions obscures et qui est depuis laissée à l’abandon. Je terminerai cette énumération non exhaustive par une note positive concernant le pressoir qui depuis quelques années se montre en meilleur état à l’occasion des journées du patrimoine.

Notre commune est aussi riche de ces hameaux, qui ont tous leur petite histoire, comme La Chair aux Gens dont le nom est à lui seul une curiosité.

Oui, notre village est riche de son histoire et de son patrimoine. Encore faut-il qu’ils soient visibles et mis en valeur.

Pourtant au sein de notre communauté de commune, des exemples positifs peuvent être pris pour la valorisation de ce patrimoine. A Saint Cyr sur Morin (le petit) une dynamique qui va dans ce sens existe et met en valeur cette commune pourtant plus petite que la nôtre mais bien plus vivante. Il n’y a pas de honte à s’inspirer des bons exemples.

Un projet de développement de parcours en VTC est en train de prendre forme dans le petit Morin. Cette démarche est intercommunale mais sous l’impulsion du département, elle va être étendue à tout le territoire de notre communauté de commune. C’est l’occasion pour Jouy sur Morin de mettre en valeur ses atouts. Malheureusement, l’implication de nos élus locaux au sein de la communauté de commune étant aussi importante que la mise en valeur de notre patrimoine, il est évident que la dynamique et le travail de l’intercommunalité n’arrivera pas jusqu’à nous.

Au-delà de la culture locale, nous pouvons aussi parler de personnes qui tirent culturellement vers le haut notre commune. Parmi nos administrés, beaucoup ont des talents artistiques. Des peintres, des musiciens et des sculpteurs travaillent dans leur coin sans aucune mise en valeur de leur travail.

En fait, à part une « bibliothèque » inaccessible et très rarement ouverte, aucun service culturel n’est offert aux jouyssiens. Pourtant encore une fois allons voir ce qui existe près de chez nous. A Saint Rémy de la Vanne, commune deux fois moins peuplée que la nôtre, une bibliothèque de plein pied est ouverte au public avec des livres qui changent régulièrement et cela ne coûte rien à la commune hormis un lieu accessible de surface suffisante. La médiathèque de Seine et Marne prête des livres et d’autres supports multimédia. Ce qui permet d’amener la littérature à porter du plus grand nombre.

Nous avons la chance d’avoir une commune riche de son histoire avec de nombreux atouts pour rayonner dans notre région. Malheureusement aujourd’hui tout ce potentiel est inexploité.